La pénibilité au travail se définit comme l’exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de laisser des traces durables, identifiables et irréversibles sur la santé.

Les 10 facteurs de risques sont les suivants :

  • la manutention manuelle de charges
  • les postures pénibles ou positions forcées des articulations ;
  • les vibrations mécaniques
  • les activités exercées en milieu hyperbare (hautes pressions)
  • les agents chimiques dangereux, y compris poussières et fumées ;
  • les températures extrêmes
  • le bruit
  • le travail de nuit
  • le travail en équipes successives alternantes
  • le travail répétitif

Le Compte prévention pénibilité est alimenté tout au long de la carrière et permet de bénéficier et de cumuler des points pour financer :

  • des formations professionnelles pour accéder à un poste moins ou non exposé aux facteurs de pénibilité ;
  • des heures non travaillées, c’est-à-dire un travail à temps partiel tout en conservant son salaire ;
  • la validation de trimestres d’assurance retraite (majoration de durée d’assurance), dans la limite de 8 trimestres ; cette utilisation peut permettre d’anticiper jusqu’à 2 ans l’âge de départ à la retraite par rapport à l’âge légal.

L’objectif est de Contribuer à réduire la pénibilité du travail et l’exposition aux facteurs de risques tout en en compensant des périodes d’exposition à des facteurs de risques dans la définition des droits à la retraite.